ZINC ALCALIN PLAQUE’ SANS NICKEL

WITHOUT NICKEL

Notre savoir-faire et des investissements importants dans la R&D nous ont permis de proposer un traitement de surface garantissant à la fois des conditions d’utilisation supérieures et une protection plus efficace de l’environnement sans devoir accepter des compromis.
Les résultats des essais au brouillard salin confirment la performance du nouveau traitement:
RESISTANCE A LA ROUILLE ROUGE POUR PLUS DE 1000 HEURES et A LA ROUILLE BLANCHE POUR PLUS DE 500 HEURES
Sans nickel, cyanure et chrome, des éléments fortement nocifs, le zingage de Rastelli Raccordi représente un choix responsable envers les personnes et l’environnement.

On connaît tous le problème de la protection contre la corrosion des métaux, qu’on a essayé de résoudre d’abord par phosphatation et brunissage, puis par passivation au chrome hexavalent de couleur jaune, dont l’usage a été interdit par la Directive européenne 18/09/2000 et modifications successives.
Cela a poussé à chercher des procédés permettant de garder le niveau de résistance à la corrosion ou même de l’améliorer: quelques-uns ont adopté le Zinc Nickel gris et/ou noir, tandis que Rastelli Raccordi a préféré le zingage blanc trivalent plus passivation et fixation de la couche, appelé simplement Zingage Alcalin, un traitement écocompatible capable même de tripler la résistance par rapport aux traitements de zingage normaux.

Le traitement de Zingage Alcalin est fait directement dans les usines Rastelli Raccordi, qui utilisent des installations de dernière génération en conformité aux règlements REACH EC 1907/206 et UE CE 30-31.
Il s’agit d’un bain de zinc alcalin exempt de cyanures et d’une passivation sans cobalt qui utilise des nanoparticules de silice: le bain de zinc alcalin permet une distribution plus uniforme et homogène de la couche de zinc en la rendant plus ductile et résistante aux tensions, et la nouvelle passivation permet d’obtenir une couche passive ayant plus d’épaisseur qu’avec la passivation conventionnelle, en triplant la résistance à la formation de rouille blanche. Le nouveau procédé comprend le scellement de protection de la couche passive avec des produits de dernière génération.

Les essais au brouillard salin selon les normes ASTM B 117/97 – DIN 50021 SS – UNI ISO 9227 NSS, ont démontré que la résistance à la rouille rouge dépasse 1000 heures, celle à la rouille blanche dépasse 500 heures.